Guillaume Kondoki

Guillaume Kondoki est né en 1985 au Port, île de la Réunion.
Après l’obtention d’un bac littéraire dans cette même ville, il part deux ans en métropole où il suit notamment une formation aux métiers du cinéma à Marseille.
De retour à la Réunion, il se met à la réalisation de clips et collabore avec des figures montantes de la scène artistique locale telles que Kaf Malbar et Zorro Chang. Parallèlement il poursuit ses études en audiovisuel à l’Institut de L’image de l’Océan Indien (ILOI) jusqu’à l’obtention d’une licence de journalisme à l’Université de la Réunion.
Il intègre ensuite le milieu professionnel local en réalisant des émissions pour la télévision et en multipliant les clips pour divers artistes locaux, dont Yaelle Trulès avec le clip « Mi vé pa marié », nominé pour le meilleur clip au Voix de l’Océan Indien (VOI) 2011. Son documentaire court intitulé « Tangue Goudron » est diffusé hors compétition au Festival du Film d’Afrique et des Iles (FIFAI) 2010, tandis qu’en 2013, son court-métrage expérimental « Tsohg » est sélectionné en compétition du Prix Jeunesse. En 2014, il suit divers ateliers d’écriture, dont le Master Class Luc Besson à la Cité du Cinéma à Paris et celui du G.R.E.C. en Corse. L’année suivante, il tourne le court-métrage « L’armée des remords » qui participe au Short Film Corner 2016 de Cannes et au FEMI 2017 en Guadeloupe où le film est en compétition. « KiZombie », très court-métrage tourné en 2016 est sélectionné en compétition au Festival du Film de Gérone en Espagne. « Mon bann rêve lé en Créole », court-métrage achevé en 2017 participe aussi au Short Film Corner 2017 de Cannes, au Afrikans On Film Festival à Londres, au Silicon Valley African Film Festival (SVAFF), au Festival Ile Courts de Maurice et au Festival du Film Court de Saint-Pierre.